Compléments alimentaires - Easynutrition, le meilleur de la complémentation nutritionnelle... sinon rien !
Tous les produits Labosp Tous les produits Easynutrition Anti-oxydant Anti-âge Apaiser... Articulation, souplesse Bouche, Dents, Haleine Cardiovasculaire Cheveux, peau et ongles Circulation Comportement Confort urinaire Croissance Digestion Dépendances Détox Environnement Equilibre Femme Fluidité esprit zen Forme Energie Poids Gluten Homme Immunité Minceur Mémoire et concentration Nutrition supplémentation Ossature Respiratoire Santé Sexualité Soulager Sport Stress, nervosité & sommeil Transit Troubles menstruels Vision

Les colorants : amis ou ennemis ?

Les colorants : amis ou ennemis ? A lire aussi... Produits utiles à ce sujet

Sommaire

Les colorants trouvent leur origine soit dans la nature et sont alors considérés comme d'origine naturelle, soit de l'industrie chimique, avec la production de molécules de synthèse ou issu d'un produit .

Selon la source dont émane un colorant, les réactions biochimiques qu'ils engendrent , une fois consommés, n'auront pas le même impact sur la santé en général. Certains colorants d'origine synthétique ne présentent aucun risque pour la santé, certains autres sont qualifiés de toxiques, voir même dangereux : encore faut-il savoir bien décrypter les étiquettes, loin d'être lisibles le plus souvent.

Pourquoi utiliser des colorants ?

  • Les colorants font partie de la grande famille des additifs, des substances qui ont connu un essor fulgurant avec l'avènement de la chimie. Ils ont été ajoutés aux aliments pour assurer leur conservation, renforcer leur arôme, donner la couleur et améliorer l'aspect.
  • L'homme est avant tout victime de sa vue, de ses habitudes alimentaires, de sa culture en matière alimentaire et la couleur d'un mets, d'un morceau de viande, d'un fruit n'y fait pas exception, loin s'en faut, les industriels l'ayant bien compris. Une tranche de steak bien rouge, brillante attirera plus le regard et engendra de ce fait l'acte d'achat : rajouter du E120, l'acide carminique issu de la cochenille permet de relancer les ventes d'un produit. Les xanthophylles (E-161), sont parfois utilisées pour nourrir les poules et saumons afin de donner aux oeufs et à la viande une couleur plus intense.La démarche tient dans un seul credo : faire croire que le produit est meilleur qu'à ce qu'il n'y parait.
  • Bon nombre d'enfants ne connaissent de nos jours que le jambon, découenné, rose à souhait et brillant, rendu ainsi par l'utilisation de nombreux additifs : ils le consomment de gaieté de cœur, sans discussion. Présentez-leur une tranche de jambon faite artisanalement, à la couleur plus grisâtre mais naturelle, sans adjonction de produits chimiques et c'est la soupe à la grimace !

Les colorants naturels existent:

Dans la nature, bon nombre de plantes, de végétaux, voir d'insectes fabriquent des pigments pour se protéger des prédateurs, se défendre face aux rayons du soleil. L'un des plus utilisés dans l'alimentation est sans nul doute la curcumine, parfois mentionnée sous le sigle « E100 », extraite du curcuma. Cet épice, en plus d'apporter une riche couleur jaune orangée, présente des vertus antiseptiques et anti-inflammatoires. Le paprika, le safran, le piment d'Espelette, le roucous, le jus betterave sont des colorants faciles à utiliser au quotidien pour rehausser la couleur des plats. Un peu de farine de lupin, d'une couleur jaune soutenue dans votre pâte à tarte et il semble que vous y avez déjà incorporé le beurre. Côté légume, la tomate( avec son lycopène) reste quant à elle le colorant naturel le plus large d'utilisation dans la cuisine : un succès garanti côté palette de couleur. Les fruits, de par leurs nombreux pigments, permettent de mettre les papilles en alerte, tout en restant bénéfique pour la santé : un peu de jus de cassis ou de mûre dans une salade ou dans un verre de vin blanc et le tour est joué.


Comment bien lire les étiquettes ?

  • Sur les produits fabriqués de façon industrielle figurent souvent des « E », qui précèdent les chiffres des additifs. Les colorants vont en général du E 100 au E 180, le « E » signifiant Europe et non vitamine E. La présence d'un « E » ne signifie pas pour autant que celui-ci est d'origine industrielle : le « E » 140 est extrait des plantes herbacés, d'orties, de luzerne, d'où sa couleur verte, très prisée dans la fabrication des chewing-gums ou les sucreries. Mais le fameux « E » 100, par exemple, peut être extrait soit de façon naturel du curcuma mais aussi être totalement un produit de synthèse artificiel : remonter jusqu'à la source peut parfois représenter un vrai parcours du combattant.
  • A cela s'ajoute le fait que les industriels et fabricants sont exemptés de l'affichage de l'ajout d'additif dans les produits de bases, comme le pain, le beurre, le lait, les fruits secs, les eaux gazeuses les spiritueux, les sous-ingrédients : les additifs présents dans une pâte à pizza doivent être mentionnés, mais pas ceux présents dans sa garniture.


Les colorants sont-ils tous toxiques pour la santé ?

  • Les colorants alimentaires principaux utilisés ne revêtent que trois types de couleur : les jaunes, les bleus /verts et les rouges/bruns.
  • Les colorants jaunes jugés comme inoffensifs à ce jour restent le « E » 100, la curcumine souvent utilisée pour colorer beurres, fromages, moutarde, produits de pâtisserie, curry en poudre, thé et plats préparées à base de riz. ; le E 101, la riboflavine, obtenue à partir de levure de bière présente dans les soupes, pâtes, crèmes, glaces et mayonnaise ; le « E » 106 ou « E » 101a, de la phosphate de lactoflavine qui viennent renforcer la couleur des poissons et pâtisseries de part sa belle couleur jaune. Le E160e est quant à lui, tout bonnement du concentré de carotène, 100 % naturel et le E162, de la bétanine, un suc extrait de la betterave, utilisé le plus souvent dans les plats de charcuterie ou les potages.
    Attention aux colorants jaunes E 102, 103, 104, 105, 107, 110, 111, de véritables produits synthétiques toxiques, dont certains ont été interdits en France pour leurs effets allergisants et cancérigènes. Toutefois, avec le commerce mondial, certains produits importés de pays où la réglementation est moins draconienne peuvent se retrouver sur les étals : vérifiez bien que le produit a été produit en France ( lettre « F », suivie du code du département et de plusieurs chiffres)
  • Le « E » 132, l'indigotine, d'une couleur bleue artificielle, ajoutée dans les boissons( curaçao) et certaines sucreries reste un colorant synthétique, le « E » 133 , son petit cousin, ayant été interdit en Suisse pour des risques supposés d'allergie.
  • Les « E » 140 », de la chlorophylle et les E141, des complexes capriques de chlorophylle, restent des colorants naturels utilisés pour rendre plus verts les chewing-gums, les glaces, les sucreries voir même certains légumes, cultivés de façon industrielle et intensive. Leur extraction nécessite toutefois l'utilisation de produits toxiques comme l'acétone.
  • Les colorants alimentaires bruns sans danger se comptent sur les doigts de la main : les E 150 (a, b, c, d) à base de caramel et le E 153, à base de charbon naturel, le E 151, de même couleur, étant un colorant artificiel.

Les effets délétères des colorants :

  • Les augmentations des allergies alimentaires, les maux de tête, les crises d'urticaire, l'hyperactivité voir certains types de cancer, constatés dans certaines études laissent supposer que certains additifs seraient néfastes malgré leur autorisation de mise sur le marché. Même si des doses journalières à ne pas dépasser ont été recommandées, il est très facile de par la profusion des produits mis en vente, de cumuler des substances plus ou moins dangereuses pour l'organisme, certains additifs étant parfois cachés.
  • La très sérieuse UK Food Standards Agency (FSA)*, l'Agence de normalisation des produits alimentaires au Royaume-Uni, a mandaté un groupe de l'université de Southampton, au Royaume-Uni, pour effectuer une étude randomisée en double aveugle, afin de déterminer la responsabilité potentielle de l'augmentation du trouble des déficits de l'attention chez les enfants: les effets ont été jugés significatifs.
  • De ce fait, le parlement européen a décidé que tout aliment contenant les colorants E102 ( tatrazine), E 104 ( jaune que quinoléine), E 110( jaune orange S), E 122 ( carmoisine,azorubine),E 124 (Ponceau 4R), et E 129 ( rouge allura Red) doit mentionner la phrase suivante : « peut causer des troubles de l'attention et du comportement chez les enfants ». Un petit pas de plus mais qui peut sembler illusoire, compte-tenu de notre mode vie : combien d'entre nous prennent le temps de déchiffrer les étiquettes, une fois devant le rayon du supermarché ? De plus, le secteur alimentaire n'est pas le seul concerné par la présence de ces multiples colorants : avez-vous pensé aux colorants peut-être contenus dans votre médicament que vous prenez tous les jours ou à votre crème visage, censée rajeunir ?

A défaut de pouvoir préparer des plats maison et de consommer des produits issus de l'agriculture biologique, la seule façon de se prémunir des colorants néfastes pour notre santé se résume à de simples règles de bon sens : éviter de consommer les plus toxiques, surtout lorsqu'on est une personne sensible comme c'est le cas pour les enfants ou les asthmatiques, savoir où ils se cachent et de ne pas les cumuler. Tout cela passe avant tout par un décodage des étiquettes et par le fait de résister à l'envie d'acheter le produit qui vous semblait si beau : beau ne rime pas toujours avec bon !

* http://www.food.gov.uk/news/newarchive/2007/sep/foodcolours

avatar

Département Bien-être & Nutrition

Produits utiles à ce sujet

Prévenir les pathologies dégénératives liées à l’âge et la composante oxydative des pathologies aiguës - HAP Healthy Aging Pack - Labosp.com

Sous forme de gélule - Pilulier PET blanc 100% recyclable - Sauf mention spécifique, tous nos produits en gélule se prennent par voie orale, en prises séparées durant la journée et entre les repas Toutes les substances sont sans fongicides, sans pesticides, sans insecticides, sans ogm, n'ont subi aucune irradiation en vue de leur stérilisation et n'ont donné lieu à aucune expérimentation animale Exempt de toute présence de substance d'origine animale - Convient aux végétariens, végétaliens et vegan Sans gluten, sans lactose et sans  caséine ne pas utiliser pendant la grossesse et l'allaitement

labosp.comHap Healthy Aging Pack

L'agent de charge et l'enveloppe de la gélule synthétiques sont remplacés respectivement par un excipient naturel et une enveloppe végétale naturelle pullulane. La vitamine C, la vitamine e, la zinc et le selenium contribuent à protéger contre le stress oxydatif.

Jusqu'à 3 mois par flacon de 90 gélules

 

81 €
 

Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Actions solidaires

Vous êtes une association dans le domaine de la santé ? Faites-vous connaître ici.