Compléments alimentaires - Easynutrition, le meilleur de la complémentation nutritionnelle... sinon rien !
Tous les produits Labosp Tous les produits Easynutrition Anti-oxydant Anti-âge Apaiser... Articulation, souplesse Bouche, Dents, Haleine Cardiovasculaire Cheveux, peau et ongles Circulation Comportement Confort urinaire Croissance Digestion Dépendances Détox Environnement Equilibre Femme Fluidité esprit zen Forme et énergie Gluten Homme Immunité Minceur Mémoire et concentration Nutrition supplémentation Ossature Respiratoire Santé Sexualité Soulager Sport Stress, nervosité & sommeil Transit Troubles menstruels Vision

Pesticides et nitrates : que faut-il en penser ?

Pesticides et nitrates : que faut-il en penser ? A lire aussi... Produits utiles à ce sujet

Sommaire

Egalement appelés produits de traitement dans son aception plus générale, les pesticides sont des poisons destinés à tuer soient les herbes (herbicides), les insectes (insecticides), à lutter contre les maladies (fongicides) ou à se débarrasser de divers animaux jugés nuisibles (souricides, raticides, nématicides...).

Les pesticides sont utilisés en quantités colossales un peu partout dans le monde (BOUGUERRA 1995). Si les Américains en sont les plus grands pourvoyeurs, la France est le troisième producteur mondial de produits phytosanitaires après les Etats-Unis et le Japon : le taux moyen d'utilisation agricole des pesticides est de 4,4 kg/ha, ce qui place la France en 5ème position en matière de consommation après les Pays-bas (17,5), la Belgique(10,7), l'Italie(7,6) et la Grèce (6). Les nitrates, quant à eux, sont des éléments naturels présents dans les sols, les eaux et les légumes. Le problème des nitrates réside essentiellement dans les quantités croissantes que l'on observe tant dans l'eau que dans les aliments.

Les pesticides et les nitrates : qui sont-ils ?

  • Un pesticide est composé d'un principe actif qui peut avoir deux origines : naturelle ou synthétique. Les pesticides commercialisés (ou spécialités commerciales) sont composés d'une ou plusieurs matières actives auxquelles on a ajouté d'autres substances, afin d'améliorer leur efficacité et de faciliter leur emploi (produits de dilution, surfactants, synergisants).
  • Les principales familles de substances chimiques utilisées sont les triazines (atrazine),les urées substituées (diuron, isoproturon, néburon, linuron), les aryloxyacides (mécoprop),les phénols et alcools (inoterbe), les organochlorés (lindane), les carbamates (carbofuran) et les amides (alachlore).
  • Les nitrates font partie de la biologie normale de la vie : pas de protéines sans azote. Ils sont indispensables à la croissance des végétaux et l'homme en fabrique physiologiquement des quantités non négligeables. Le souci majeur vient surtout de leur dispersion dans le sol et les rivières, de par les nombreuses activités agricoles et industrielles.Mais l'homme en absorbe surtout dans son alimentation car ce sont des additifs utilisés comme agents de conservation : charcuterie, conserves à base de viande, fromages, légumes et fruits( par leur mode culture) véhiculent bien plus de nitrates que l'eau. L'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) recommande de ne pas dépasser pour un adulte une dose journalière admissible (DJA) de 3,65 milligrammes de nitrates par kg et par jour, ce qui correspond à 255 mg de nitrates par jour, normes trop élevées pour un nourrisson, qui n'est pas un adulte en miniature. Certains légumes peuvent en contenir jusqu'à 2 grammes par kilo : selon la qualité de l'alimentation et la qualité de l'eau alimentaire, la DJA peut donc être rapidement atteinte.

 Les pesticides et les nitrates font partie de notre environnement :

  • D'après l'Institut Français de l'environnement (IFEN), 96% des eaux superficielles et 61% des eaux souterraines sont chargées en résidus de pesticides, les herbicides étant les composés les plus retrouvés dans les eaux.
    Mais il faut également tenir compte des pesticides pulvérisés sur les cultures qui n'atteignent pas en totalité leur cible : 25 à 75 % des quantités de pesticides appliquées partent dans l'atmosphère, ce qui entraîne une contamination de l'air, des brouillards et des pluies par les pesticides.
  • Nos maisons n'en sont pas non plus des abris étanches puisque des chercheurs ont mis en évidence que les pesticides rentrent dans la maison principalement par la poussière et les particules de terre apportées de l'extérieur par les animaux domestiques et les personnes. Une étude allemande* a notamment mis en évidence la présence de perméthrine dans 90% des foyers étudiés, un insecticide très toxique pour tous les animaux à sang froid et mortel pour les chats et les chiens.
  • En ce qui concerne les nitrates, l'union européenne a publié les résultats des contrôles des résidus dans les fruits, légumes et céréales des États membres pour 2000 : parmi les pesticides les plus souvent incriminés figurent notamment neuf cancérigènes présumés, dix perturbateurs endocriniens présumés et sept pesticides de la famille des organophosphorés et carbamates.En Belgique, 39% des échantillons contenaient des résidus en des concentrations inférieures ou égales à la limite maximale en résidus (LMR) communautaire ou nationale, 7,2% montraient des concentrations supérieures à ces LMR.

Des pesticides et nitrates dans notre corps :

  • La contamination généralisée de l'environnement (air, eau de pluie, eau de boisson...) et de la nourriture par les pesticides rend inévitable la contamination de l'être humain par ces mêmes pesticides. Les pesticides peuvent entrer dans notre de trois façons : par la peau (contact dermique), par les poumons (inhalation) ou par la bouche (ingestion).
  • Les pesticides les plus souvent retrouvés dans les organismes humains sont les pesticides les plus persistants (POPs) qui possèdent des propriétés de bioaccumulation : ils se concentrent dans les graisses à des teneurs de plus en plus importantes au fur et à mesure qu'ils remontent la chaîne alimentaire.Depuis 1980, plus de 150 études réalisées dans 61 pays et régions du monde ont trouvé des polluants organiques persistants ( POPs) dans les tissus adipeux, dans le cerveau, dans le sang, dans le lait maternel, dans le foie, dans le placenta, dans le sperme et dans le sang du cordon ombilical des êtres humains.
  • Les nitrates, quant à eux, peuvent être transformés en éléments toxiques, identifiés comme cancérigènes par l'OMS, une fois dans le tube digestif, sous l'influence de diverses substances naturellement produites par l'organisme.

Quels sont les effets des pesticides et des nitrates sur notre santé ?

  • L'OMS, afin d'évaluer la toxicité des pesticides sur l'homme, a retenu plusieurs critères :la dose, les modalités de l'exposition, le degré d'absorption, la nature des effets de la matière active et de ses métabolites, l'accumulation et la persistance du produit dans l'organisme.Les effets toxiques du produit sont de plus à corréler avec l'état de santé de l'individu exposé ainsi que son âge ( bébé, personnes âgées).
  • Les symptômes se manifestent généralement par des maux de tête, une irritation de la peau ou des yeux, des nausées, des étourdissements, un manque d'appétit ou la fatigue. Mais certains pesticides peuvent également produire des effets à plus long terme sur la santé.
  • Parmi les principales conséquences d'une exposition chronique aux pesticides, on retrouve notamment des anomalies congénitales, une neurotoxicité, des troubles du comportement, des perturbations du système immunitaire et endocrinien ainsi que différentes formes de cancer** (leucémie, cancer du cerveau, etc.)
  • Les enfants sont plus exposés et vulnérables que les adultes : ils jouent par terre et portent les objets à leur bouche. Les principaux symptômes retrouvés chez les enfants sont surtout une certaine agressivité, une impatience, un déficit d'attention et de problèmes d'apprentissage ainsi qu'une hypersensibilité. D'autre part, les femmes enceintes et leur fœtus, les utilisateurs professionnels de pesticides ainsi que les joueurs de golf sont aussi des personnes à risque.
  • Les mécanismes de toxicité de certains pesticides sont désormais bien connus. Les dithiocarbamates et surtout les organophosphorés sont proches des hormones humaines : ils seraient ainsi responsables de dérèglements des systèmes immunitaires, nerveux et reproducteurs ( étude MUNGER-IOWA-1997).Le risque serait d'autant plus important chez la femme enceinte et l'enfant : si la mère ingère des pesticides, ils se retrouvent alors concentrés dans le lait maternel.
  • Les organochlorés agissent chez les insectes en inhibant une enzyme importante pour le système nerveux ; or, les insectes actuellement en danger d'extinction sont la base de la biodiversité : ils sont aussi soupçonnés d'avoir des effets potentiels chez l'homme, notamment sur le système nerveux central, avec son cortège d'évanouissements et de spasmes possibles. Certains herbicides pourraient agir également sur le système nerveux périphérique(AMR M.M. et coll. , 1997). Les carbamates sont soupçonnés de faire baisser la fertilité, notamment en entraînant une diminution du nombre de spermatozoïdes. Certains herbicides, tout comme les organochlorés (de la famille des phénols) sont soupçonnés d'être liés à l'apparition de cancers** : c'est à nouveau leur ressemblance avec certaines hormones qui pourrait expliquer leur rôle dans le déclenchement de cancers du sein, de la prostate ou du testicule.
  • Les pesticides sont considérés comme pouvant être un facteur de risque de la Maladie de Parkinson : un lien entre habitat rural et utilisation professionnelle d'herbicides dans la survenue de cette pathologie a déjà été évoqué (revue de la littérature réalisée par ZUBER et ALPEROVITCH -1991- sur Maladie de Parkinson et facteurs environnementaux).
  • Même si une grande partie des nitrates absorbés s'éliminent par voie urinaire, une certaine quantité peut se fixer à l'hémoglobine, rendant cette dernière indisponible pour la fixation et le transport d'oxygène vers les tissus : c'est alors la cyanose, une coloration bleuâtre de la peau, provoquée par une oxygénation insuffisante du sang. Les nourrissons de moins de six mois représentent la catégorie de la population la plus exposée, de par la fragilité de leur système sanguin : si un bébé ingère trop de nitrates (par l'eau, par les légumes), il risque la maladie bleue, la méthémoglobinémie. La dose journalière admissible (DJA) fixée par le Comité Scientifique de l'alimentation humaine de la CEE en 1990 est de 5 mg/kg, soit 50 mg pour un enfant de 10 kg. De plus, des chercheurs de différents pays estiment qu'il existe un lien entre les nitrates et certains cancers comme ceux de l'estomac, de l'œsophage et de l'appareil urinaire.

Comment se prémunir des pesticides et nitrates ?

  • Evitez le plus possible les végétaux issus de l'agriculture intensive, l'agriculture biologique étant une bonne alternative : vous pouvez opter pour des circuits courts, plus abordables financièrement, type AMAP.
  • Toujours bien laver les légumes et les fruits même s'ils sont d'origine biologique et ne pas hésiter à les peler en cas de doute sur leur provenance : mieux vaut se priver de certaines de leurs vitamines plutôt que d'ingérer des pesticides.
  • Consommez des eaux de source de montagne, tout en veillant bien au préalable à décrypter leurs étiquettes : la valeur guide de la teneur en nitrates, déterminée par l'Europe, est de 25 mg par litre.
  • Pensez à fermer vos fenêtres dès que l'agriculteur commence son épandage.
  • Si vous devez utiliser des pesticides, veillez à mettre un masque, à revêtir une combinaison, munis de gants et à bien protéger vos yeux : une bonne douche ensuite s'impose.

*Friedrich, C et al. "Pyrethroids in House Dust of the German Housing Population- Results of two National Cross-Sectional Studies" Gesundheitswesen, 1998, 60(2) : 95-101.
** HOAR SK, et coll. Pesticides and nonhodgkin's lymphoma. Cancer Res 1992; 52 : 5485s-8s.

 

avatar

Département Bien-être & Nutrition

Produits utiles à ce sujet

Intoxications aux métaux lourds. Elimination de tous les métaux toxiques sans provoquer de déminéralisation - TMD - Labosp.com

Sous forme de gélule - Pilulier PET blanc 100% recyclable - Sauf mention spécifique, tous nos produits en gélule se prennent par voie orale, en prises séparées durant la journée et entre les repas Toutes les substances sont sans fongicides, sans pesticides, sans insecticides, sans ogm, n'ont subi aucune irradiation en vue de leur stérilisation et n'ont donné lieu à aucune expérimentation animale Exempt de toute présence de substance d'origine animale - Convient aux végétariens, végétaliens et vegan Sans gluten, sans lactose et sans  caséine ne pas utiliser pendant la grossesse et l'allaitement

labosp.comTMD

Ce complexe aide à la détoxification de l'organisme, par la présence de chlorella qui soutient les organes ayant une fonction d'élimination.

Jusqu'à 2 mois par flacon de 60 gel

 

72 €
 
Prévenir les pathologies dégénératives liées à l’âge et la composante oxydative des pathologies aiguës - HAP Healthy Aging Pack - Labosp.com

Sous forme de gélule - Pilulier PET blanc 100% recyclable - Sauf mention spécifique, tous nos produits en gélule se prennent par voie orale, en prises séparées durant la journée et entre les repas Toutes les substances sont sans fongicides, sans pesticides, sans insecticides, sans ogm, n'ont subi aucune irradiation en vue de leur stérilisation et n'ont donné lieu à aucune expérimentation animale Exempt de toute présence de substance d'origine animale - Convient aux végétariens, végétaliens et vegan Sans gluten, sans lactose et sans  caséine ne pas utiliser pendant la grossesse et l'allaitement

labosp.comHAP Healthy Aging Pack

L'agent de charge et l'enveloppe de la gélule synthétiques sont remplacés respectivement par un excipient naturel et une enveloppe végétale naturelle pullulane. La vitamine C, la vitamine e, la zinc et le selenium contribuent à protéger contre le stress oxydatif.

Jusqu'à 3 mois par flacon de 90 gélules

 

81 €
 
Traitement naturel de l'Hypersensibilité Chimique - MCS - HSC Pack - Labosp.com

Sous forme de gélule - Pilulier PET blanc 100% recyclable - Sauf mention spécifique, tous nos produits en gélule se prennent par voie orale, en prises séparées durant la journée et entre les repas Toutes les substances sont sans fongicides, sans pesticides, sans insecticides, sans ogm, n'ont subi aucune irradiation en vue de leur stérilisation et n'ont donné lieu à aucune expérimentation animale Sans gluten, sans lactose et sans  caséine ne pas utiliser pendant la grossesse et l'allaitement

labosp.comHSC Pack

Regroupe les compléments alimentaires utiles pour les personnes qui recherchent une action de  Detox, un effet Antioxydant ou qui recherchent à parvenir à un métabolisme normal des macronutriments.

Jusqu'à 4 mois par flacon de 170 gel

 

221.53 €
 
Traitement naturel Troubles autistique ou de Déficit d'Attention avec ou sans Hyperactivité -SAH Pack - Labosp.com

Sous forme de gélule - Pilulier PET blanc 100% recyclable - Sauf mention spécifique, tous nos produits en gélule se prennent par voie orale, en prises séparées durant la journée et entre les repas Toutes les substances sont sans fongicides, sans pesticides, sans insecticides, sans ogm, n'ont subi aucune irradiation en vue de leur stérilisation et n'ont donné lieu à aucune expérimentation animale Exempt de toute présence de substance d'origine animale - Convient aux végétariens, végétaliens et vegan Sans gluten, sans lactose et sans  caséine pour un usage adapté à l'enfant, voyez la fiche conseil d'utilisation ne pas utiliser pendant la grossesse et l'allaitement

labosp.comSAH Pack

Contribue au fonctionnement normal du système nerveux

Jusqu'à 2 mois par flacon de 180 gel

 

159.11 €
 

Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Actions solidaires

Vous êtes une association dans le domaine de la santé ? Faites-vous connaître ici.